Israel Ariño

La gravetat del bloc / La pesanteur du lieu

Israel Ariño a séjourné deux mois au domaine de Kerguéhennec, en Bretagne, lors d’une résidence d’artiste. Dans la région, on raconte qu’une ancienne maison, perdue dans le domaine, n’apparaît qu’à la nuit tombée. Il part à sa recherche. La nuit s’avère propice aux révélations et aux métamorphoses. Ses yeux s’habituent peu à peu à l’obscurité et devinent d’autres dimensions, des densités et des temporalités nouvelles, aux limites de la rationalité.

La pesanteur du lieu est une promenade nocturne, une déambulation onirique. Israel Ariño y livre une constellation de visions sensuelles et mentales, sentimentales peut-être. Ses photographies sombres et veloutées donnent corps à l’obscurité, invoquant et saisissant le surgissement des choses qui se manifestent dans la nuit, par-delà l’ordinaire, dans un ordre bouleversé du monde. Elles appartiennent à l’univers du merveilleux, comme un conte où le surnaturel se mêlerait à la réalité. Il était une fois… un sous-bois obscur, un cristal étrange, des antilopes figées en plein saut, un sein offert, une chouette ébahie, une maison aux fenêtres luisantes.

La série, imprégnée d’un sentiment de mystère ouvre un seuil perceptif aux découvertes, aux signes et aux apparitions, laissant le visiteur suspendu, sur le fil, sur le point incessant de sombrer dans l’hallucination.

Un livre aux Editions Anomalas accompagne l’exposition.

Caroline Bénichou

 

Les tirages argentiques présentés sont tous réalisés par Israel Ariño.

Les formats vont du 20x25cm au 39x49cm et existent dans une edition de 15 tous formats confondus

 

BIO 

Israel Ariño (Barcelone, 1974)

Israel Ariño est né en 1974 à Barcelone. Après ses études de photographie à l’Institut d’Estudis Fotogrà cs de Catalunya (IEFC), il se forme en gravure et sculpture à la Faculté de Beaux Arts de Barcelone. Il est photographe et éditeur chez Ediciones Anómalas (Barcelone).

A partir de 2001, il commence à exposer son travail régulièrement en Espagne et particulièrement en France. Parmi ses expositions plus importantes on peut citer : L’explorateur et les caprices du hasard (2012) au Carré Amelot de La Rochelle, Atles i altres cartogra es (2013) à la Galerie Tagomago de Barcelone, Crónicas de un desembarco (2010) au Festival Mapamundistas à Pamplune ou l’Espace Imaginaire (2008) à la 6ème Biennale de photographie et des arts de Liège (Belgique). Il a été invité en résidence d’artiste en différentes occasions : à l’Aparté, lieu d’art contemporain à Iffendic en 2012, au Carré d’art de Chartres Bretagne pour le projet Territoires d’expériences (2012), au Centre Culturel Colombier de Rennes pour le Projet Cámara Obscura (2011), au British Museum de Londres pour le projet Apollo Epikouros (2009) ou à l’Artothèque de Vitré en 2009 où il a réalisé la série Images d’un monde flottant, à Le Blanc pour le projet Le nom qui efface la couleur, au Domaine de Kerguéhennec pour le projet La pesanteur du lieu et à la Résidence 1+2 àToulouse pour le projet Le partage des eaux.

Depuis 2005, il enseigne la photographie à la Faculté de Beaux Arts de Barcelone. En 2006, il commence à publier de livres d’artistes Chambre avec vue (2006), Otras canciones a Guiomar (2008), Anatomía de una desaparición (2009) – ce qui lui permet d’explorer en termes visuels le potentiel du livre comme vecteur d’idées ayant sa propre narration. En 2012, son livre Atlas publié aux Ediciones Anómalas est sélectionné pour l’exposition “Books that are photos, photos that are books” au Museo de Arte Reina Sofía à Madrid, qui présente les livres plus remarquables des 5 dernières années. En 2017, son livre La pesanteur du lieu reçoit le prix Arts Libris de la Fondation Banc de Sabadell. Il est représenté par la Galerie VU (Paris), l’Espace Jörg Brockmann (Genève), la Fifty Dots Gallery (Barcelone), la Box Galerie (Bruxelles) et la Tosei Gallery (Tokyo).