Hofer & Zaugg

Une interview de Jan Hofer
& Severin Zaugg
par 
Sébastien Leseigneur

SL Sébastien Leseigneur
JH Jan Hofer
SZ Severin Zaugg

SL : Pour commencer pourquoi faites-vous ce mailing et quel est son rôle dans votre travail ?

JH : Cet envoi fait partie intégrante de notre exposition « Digital Radar Camera System – Encore rien n’est arrivé » à l’Espace JB qui aura lieu pendant la triennale 50jpg à Genève. Nous voulons faire connaître notre travail et le rôle que le public y trouve.

SZ : C’est un travail photographique en continuelle évolution où nous transformons des images prises par la police dans le cadre de son activité en images à part entière.

JH : Elles sont tirées de contrôles de vitesse effectués par la police de Zürich à l’aide de radars mobiles. La police utilise un ensemble composé d’un radar, d’un flash, et d’un trépied qui est facilement transposable à différents lieux.

SZ : Avant de procéder au contrôle de vitesses, la police prend une image de référence de la scène sans voiture dans le champ de vision de la caméra. Nous travaillons à partir de ces images-là.

SL : Quel a été le déclencheur de ce travail ?

JH : Cela a commencé avec notre intérêt pour la photographie pragmatique. Nous étions à la recherche de quelqu’un qui pratique la photographie sans but esthétique.

yfasdfdsa